ADECOM vient de signer un contrat avec l’Ambassade du Japon.

ADECOM vient de signer un contrat avec l’Ambassade du Japon.

ADECOM vient de signer un contrat avec l’Ambassade du Japon.

Dans l’optique de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la santé maternelle, ADECOM MM a signé un contrat de don avec l’Ambassade du Japon ce mardi 07 mars 2017. Ce contrat porte sur le projet d’extension de la maternité du Centre Hospitalier Mokili Mwinda, CHMM.

Depuis plusieurs années, ADECOM vient au chevet des mères enceintes en leur offrant des services de maternité de qualité mais compte tenu de l’engouement des cas et de la capacité d’accueil exiguë du centre qui se veut être la référence dans le domaine de maternité, ADECOM a sollicité un appui auprès du gouvernement Japonais à travers sa représentation en RDC.

 

Ainsi, la Coopération Japonaise en RDC, considérant l’accès aux services sociaux comme un des domaines prioritaires, n’a pas hésité à répondre positivement à l’appel à proposition de l’ADECOM en lui offrant une aide de 81 922$ US.

Pour l’Ambassadeur du Japon, S.E KARUBE, «  la santé et surtout la santé maternelle constitue un des défis majeurs pour le développement durable d’un pays. La mort de la mère lors de l’accouchement, par exemple, affirme le diplomate japonais, peut être facilement associée à d’autres problèmes sociaux comme les enfants de la rue. Voilà pourquoi le gouvernement japonais s’engage à prendre des mesures préventives à travers l’amélioration des conditions de la santé maternelle. »

Les travaux de ce projet  consisteront en la construction de l’extension de l’immeuble existant des dimensions de 12m70 sur 7m, Ce nouveau bâtiment abritera donc la salle de maternité et le bloc opératoire du centre.

« L’aide apportée par l’Ambassade n’est pas destinée à ADECOM mais plutôt aux femmes, aux jeunes dames et à toute la population. L’extension de cette immeuble permettra d’élargir la capacité d’accueil du CHMM et ainsi réduira la distance effectuée jadis par les femmes enceintes pour se trouver une maternité viable avec risque de mort »  s’exprime le Secrétaire Général de l’ADECOM M. Nestor BAZEYE avant de parler « de la bonne gestion des ressources financières qui contribuera à l’atteinte des résultats. »

En tout état de cause, ce projet qui rentre dans le cadre de la coopération bilatérale entre la république du Japon et la République Démocratique du Congo doit profiter à la population Congolaise quand on sait que la mortalité maternelle a pris de l’encenseur depuis quelques temps. Quitte au bénéficiaire d’en faire bon usage afin d’assurer des services  de qualité dans des infrastructures modernes et viables.

Credo TABA

webmatser

3 Comments

  • Ed Dehart

    Répondre 11 mars 2016 16 h 06 min

    Alienum phaedrum torquatos nec eu, vis detraxit periculis ex, nihil expetendis in mei. Mei an pericula euripidis, hinc partem ei est. Eos ei nisl graecis, vix aperiri consequat an.

    • Ernesto Hall

      Répondre 14 mars 2016 8 h 38 min

      Alienum phaedrum torquatos nec eu, vis detraxit periculis ex.

  • Bonnie Smith

    Répondre 14 mars 2016 8 h 56 min

    Duis vel mauris faucibus, accumsan diam vitae, sagittis tortor. Nunc vulputate lobortis sapien, vel elementum nulla elementum non. Nam sit amet iaculis dolor.

Post a Comment